mardi 4 février 2014

Le Transperceneige

Alors que je progresse dans ma lecture glaciale, passant d'un wagon à l'autre grâce à la BD Le Transperceniege de Jacques Lob, je me rends compte que le film de la fin 2013, Snowpiercer, ne fait que survoler l'histoire de ce train aux mille et un wagon.

Comme pour chaque adaptations de romans ou bandes dessinées dans les salles obscures, il y a une phrase qui revient souvent : "Le livre est quand même vachement mieux".

Bien qu'après avoir vu le film je pensais un peu la même chose, à la différence que je n'avais pas lu la BD, je me trompe complètement.

Le film ne fait qu'effleurer la BD. Je suis surpris à chaque pages que je tourne de découvrir autant de choses qui n'ont pas été mentionner dans le film.

Du coup, l'intégrale de la BD se lit sans problème et le film est à considérer comme un complément à l'univers que Lob a su instaurer au fil des pages.

Vous pouvez trouver cet ouvrage aux éditions Casterman puisqu'il a été publié pour la sortie de film.
J'ai même trouvé une idée de recette, mais je n'en dis pas plus.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire